Carnac (en breton : Karnag) est une commune située au bord du golfe du Morbihan, sur la côte sud de la Bretagne, dans le département du Morbihan, au nord-ouest de la France.

Ses habitants sont appelés Carnacois en français. Carnac est réputée pour ses pierres de Carnac – l’une des plus importantes collections de menhirs néolithiques au monde – ainsi que pour ses plages, très fréquentées par les touristes.

Située sur une étroite presqu’île à mi-chemin entre la ville médiévale de Vannes et la station balnéaire de Quiberon, Carnac est divisée en deux centres : Carnac-Ville et Carnac-Plage (le front de mer). Au total, il y a cinq plages, dont la Grande Plage, et plus à l’est, la Plage Men Dû et Beaumer.

Les pierres dressées de Carnac

Carnac est célèbre pour ses plus de 10 000 pierres debout du néolithique, aussi appelées menhirs. Les pierres ont été taillées dans la roche locale et érigées par les peuples pré-celtiques de Bretagne. Selon la tradition locale, la raison pour laquelle elles se dressent en ligne parfaitement droite est qu’il s’agit d’une légion romaine transformée en pierre par le pape Corneille.

Menhirs de Carnac

Les pierres de Carnac ont été érigées au cours de la période néolithique qui a duré d’environ 4500 avant J.-C. à 2000 avant J.-C. La date précise des pierres est difficile à déterminer car peu de matériel datable a été trouvé sous les pierres, mais la principale phase d’activité du site est généralement attribuée à environ 3300 avant J.-C. Une interprétation du site est que les générations successives ont visité le site pour ériger une pierre en l’honneur de leurs ancêtres. Une suggestion récente, proposée par Santiago Séville, postule que les mégalithes ont été placés comme boucliers protecteurs pour une armée de défenseurs de Carnac, comme un bourg pré-érigé contre les ennemis attaquants.

Histoire de Carnac

En 1864, La Trinité-sur-Mer et son port sont séparés de la commune pour créer leur propre commune et paroisse. Les pêcheurs trouvent l’église de Saint-Cornély trop éloignée du port et en font construire une dans un endroit plus commode. La Trinité-sur-Mer devient alors à la fois une paroisse et une commune séparée.

En 1903, une station balnéaire est créée sur les anciennes salines, qui se développera fortement dans les années 50 pour donner naissance au Carnac éclaté d’aujourd’hui : Carnac-ville et Carnac-plage. En 1974, un centre d’hydrothérapie renommé est parrainé par le champion cycliste Louison Bobet, qui prend sa retraite après avoir remporté trois fois le Tour de France de 1953 à 1955.

Tourisme à Carnac

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Carnac est devenu un site très prisé des touristes qui cherchent à faire une pause avec les destinations traditionnelles de la Côte d’Azur. Pendant les mois de juillet et août, le nombre de personnes dans la ville augmente considérablement en raison de l’afflux de touristes et d’estivants. Les plages de Bretagne sont rarement en mesure d’offrir des eaux chaudes à la hauteur de celles de leurs cousins du sud ; cependant, des facteurs locaux ont fait en sorte que Carnac continue d’attirer un grand nombre de visiteurs. Le vent et les vagues de la région attirent les navigateurs d’un jour et de croisière. Les Standing Stones et autres monuments des environs offrent une certaine attraction culturelle et la variété des bars et clubs de Carnac-Plage permet aux plus jeunes de s’amuser la nuit.

Il existe un certain nombre de terrains de camping dans les bois autour de Carnac, dont certains sont regroupés autour de différents lacs, comme l’Étang du moulin du lac qui se trouve immédiatement à l’ouest de la rivière Crac’h. Il existe également d’autres campings à proximité de Carnac, notamment le Camping le Moulin de Kermaux, Des Menhirs et La Grande Metairie.

Carnac abrite l' »École de Voile de Carnac » qui propose des cours de voile et de planche à voile ainsi que la location de voiliers de tous niveaux. La géographie de la baie de Quiberon offre des conditions idéales pour la pratique de la voile. La péninsule de Quiberon offre une protection contre les vagues et les turbulences de l’Atlantique tout en permettant aux vents du Golfe d’entrer dans la baie.

Pour les véliplanchistes, la plage de Saint-Colomban est située à Carnac-Plage. La plage est très populaire auprès des véliplanchistes, car sa position permet d’exploiter au mieux les vents forts de l’Ouest. Les autres plages de la région offrent un accès égal aux vents de la baie, mais les véliplanchistes peuvent se sentir frustrés par les zones d’air mort près de leurs côtes.

Parmi les autres plages de Carnac, citons Bihan Plage, Légenèse Plage, Grande Plage, Beaumer Plage et Men-Du Plage.

Un mythe local veut qu’une licorne vive dans les eaux au large de la ville et dans une grotte près de Saint-Malo.

Catégories : Patrimoine

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *