Forum Bretagne Vivante

www.forumbretagne-vivante.org
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!

Aller en bas 
AuteurMessage
Mikaël L

avatar

Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 33
Localisation : Rennes sud

MessageSujet: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Dim 28 Sep 2014 - 15:07

Bonjour,

Le 31/08/2014, je trouve une toute jeune chenille de Lycène, dans les landes de Lassy(35). Pensant l'avoir obtenue en battant les branches basses d'un chêne, les Thècles du chêne et de l'Yeuse me semblent les plus probables. Je la conserve pour tenter l'élevage. Après lecture, il apparaît que les chenilles de ces deux espèces sont printanières et qu'elles hivernent à l'état d'œuf.
Voyant que la chenille ne se nourrit pas des feuilles de Chêne placées dans le bocal, j'y rajoute quelques feuilles de Saule, car je me rappelle avoir battu un Saule juste avant. Plante qu'elle déguste aussitôt avec appétit et avec laquelle je l'ai nourrit tout au long de l'élevage. Aujourd'hui, la chenille ne mange plus et s'est enfermée entre deux feuilles, signe de la nymphose prochaine...
Dur d'être affirmatif sur l'identification vu que le Saule ne figure comme plante-hôte chez aucun Lycaenidae même pas chez l'Azuré des nerpruns (Celastrina argiolus) dont la liste est longue et variée... je pense quand même fortement à l'Azuré du trêfle (Cupido argiades). Cet Azuré était très commun dans le coin où j'ai trouvé la chenille, de même que les Plebejus sp. Le seul hic, c'est que les chenille de l'Azuré du trêfle vivent sur des Fabacées (Lotus, Trifolium, Medicago...).

Le milieu c'est un fond de vallon avec ruisselet où pousse des Saules, Pruneliers, Frênes, Bouleau... bordé de landes tantôt très sèche, tantôt plus mésophile (Molinaies où se concentre les azurés).

A votre avis?

4mm, le jour de sa découverte:


5,5mm le 7/09:



8mm le 13/09



9-10mm le 27/09, changement brutal de coloration



A+ en espérant avoir le papillon l'an prochain!
Mika
Revenir en haut Aller en bas
thibault29



Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : audierne

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Dim 28 Sep 2014 - 16:36

Il s'agit de celastrina argiolus, dont la chenille est très polyphage.
la chenille d'everes argiades n'a pas de rose sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Donovan Maillard

avatar

Date d'inscription : 03/04/2014
Localisation : Séné

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Lun 29 Sep 2014 - 10:16

Bonjour,

Les chenilles de Plebejus sont aussi printanières (1ère génération d'idas et génération unique d'argus) ou estivales (aout) pour la 2nde génération d'idas, mais elles ressemblent beaucoup à cela! A la différence près que pendant les 2 stades les plus avancés de la chenille (qui ressemblent à ça), celles-ci sont entourées de fourmis indispensables à leur développement.

Les Plebejus vus dans les landes de Lassy (et surtout à cette période) sont des Plebejus idas Smile
Revenir en haut Aller en bas
thibault29



Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : audierne

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Lun 29 Sep 2014 - 16:03

J'ai éliminé les plebejus car l'élevage a été parfaitement réussi sans avoir eu besoin de fourmis.
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël L

avatar

Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 33
Localisation : Rennes sud

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Lun 29 Sep 2014 - 17:41

Bonjour, merci pour vos réponses.

J'avais éliminé les Plebejus aux dessins très contrastés et Celastrina argiolus dont la chenille est plus "boursouflée" et présente une ornementation un peu différente (voir http://www.lepiforum.de/lepiwiki.pl?Celastrina_Argiolus). J'ai comparé avec Cupido argiades et tout semble coller (teinte et dessin peu contrastés, la ligne longitudinale sur les cotés), voir http://www.lepiforum.de/lepiwiki.pl?Cupido_Argiades.

La chenille n'a toujours pas chrysalidée, elle reste immobile depuis qq jours. La chrysalide à l'air identifiable, ça nous donnera le fin mot de l'histoire. J'espère que ça va aller au bout même sans l'aide de fourmis!
Au fait, les fourmis sont indispensables ou pas pour les Plebejus, vous vous contredisez là Laughing ?

A+
Mika
Revenir en haut Aller en bas
thibault29



Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : audierne

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Lun 29 Sep 2014 - 18:12

Attendons la chrysalide, dans tous les cas c'est sans doute une nouvelle plante-hôte non répertoriée pour cette chenille et une obs encore plus intéressante s'il s'agit de cupido argiades.
Revenir en haut Aller en bas
Donovan Maillard

avatar

Date d'inscription : 03/04/2014
Localisation : Séné

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Mar 30 Sep 2014 - 7:31

Que ça soit pour C.argiolus ou C.argiades, les fourmis ne sont normalement pas obligatoires Wink

Dans tous les cas une fois identifié, ça fera de belles photos pour l'atlas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël L

avatar

Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 33
Localisation : Rennes sud

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Mer 22 Oct 2014 - 18:55

Bonjour à tous,

Un indice de plus en faveur de C.argiades, c'est que la chenille est bien partie pour hiberner. Depuis fin septembre, elle ne bouge plus (elle a juste changer de place deux fois) et ne se nourrit plus. C.argiolus passe normalement l'hiver en chrysalide.

A+
Mika
Revenir en haut Aller en bas
thibault29



Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : audierne

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Ven 3 Juil 2015 - 9:32

Finalement qu'est devenue la chenille?
Revenir en haut Aller en bas
Mikaël L

avatar

Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 33
Localisation : Rennes sud

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Sam 4 Juil 2015 - 10:22

Bonjour,
je voulais cloturer ce fil, j'ai oublié...

La chenille est morte fin décembre 2014 Crying or Very sad . Je pense qu'elle n'a pas supportée l'humidité et le froid dans sa boite placée à l'extérieur. Elle avait pourtant passée des nuits bien glaciales. C'est pas facile de mener à bien un élevage avec des chenilles hivernantes, il faut éviter les dérangements ce qui induit de ne pas changer la végétation au risque de voir apparaître de la moisissure. C'est peut-être aussi une des causes de cet échec.
Dans la nature, je suis pose qu'elle s'enfouie profondément dans la végétation (touradons de molinies?) pour passer l'hiver à l'abris du froid.

Pas de confirmation par l'imago donc mais je reste persuadé que c'est la chenille de l'Azuré du trêfle! Il faudrait essayer de nourrir avec du saule des chenilles issues d'une ponte de l'espèce...

A+
Mika
Revenir en haut Aller en bas
Jean DAVID
Lépidoptères et Odonates
Lépidoptères et Odonates
avatar

Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 55
Localisation : Vannes

MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   Dim 5 Juil 2015 - 9:44

Bonjour,
Difficile de prendre en compte cette observation puisque l'on n'a pas pu identifier formellement l'espèce faute d'observation de l'imago, dommage. Parmi les problème posés : Aucun lycène n'a été observé pondant sur du saule en Bretagne, dans les landes Cupido argiades pond sur l'ajonc nain ou la bruyère ciliée. J'ai lu plusieurs fois qu'en élevage des chenilles pouvait accepter de se nourrir de plantes différentes de ce qu'elles mangent dans la nature.
A+

Jean
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Saule, une plante-hôte inattendue pour l'Azuré du trêfle!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bretagne Vivante :: Les Naturalistes de L'Ouest :: Lépidoptères :: Rhopalocères et Zygènes-
Sauter vers: